2 formats de vidéos pour décoller sur Youtube

Cela fait maintenant presque un an que je pratique sérieusement Youtube (j’ai commencé en été 2018) et je viens de dépasser les 2 000 abonnés. C’est à la fois très peu et beaucoup, si l’on considère que je fais des vidéos sur une discipline méconnue (la rhétorique) et que j’essaie de la traiter avec sérieux. Mais du coup, mon expérience devrait t’intéresser, parce que si tu es là, j’imagine que c’est plus pour promouvoir une cause ou une expertise que pour faire du divertissement :-).

Avec 40 vidéos à mon actif, j’ai suffisamment de données pour commencer à partager avec toi quelques enseignements. Et je compte le bien faire régulièrement: Youtube est un fantastique terrain d’expérimentation rhétorique et je voudrais t’emmener avec moi dans cette aventure. Pour commencer, je vais te donner les deux types de vidéos que tu dois créer pour mettre ta chaîne sur de bons rails.

1. Les bases

Avant de te présenter, données à l’appui, les deux formats de vidéos que tu dois viser pour faire décoller ta chaîne, je voudrais que tu comprennes bien comment Youtube fonctionne. Le point important est qu’il n’y a que deux raisons pour lesquelles des gens vont arriver jusqu’à tes vidéos. Soit ta vidéo a été suggérée par l’algorithme, soit le visiteur a fait une recherche (sur google ou sur youtube) qu’il l’a amené à ta vidéo. Le truc, c’est qu’il n’existe pas, à ma connaissance, de moyen d’inciter l’algorithme a mettre en avant ta vidéo. En revanche, tu peux faire des vidéos qui répondent aux questions que posent les internautes aux moteurs de recherche. Voici comment.

2. Les vidéos de réaction

La première chose pour toucher un large public, c’est de réagir stratégiquement à l’actualité.

Pour être réactif sur ma thématique, la rhétorique, j’ai commencé un planning dans lequel je note les discours récurrents et les discours importants.

Les discours récurrents, ce sont par exemple les vœux de nouvelle année ou les discours de commémoration. Ainsi, le 1er janvier 2019, j’ai publié une vidéo où je comparais les vœux de Poutine et de Macron. Cette vidéo a rapidement atteint 25 000 vues.

Un exemple de discours important, c’est par exemple le discours qu’Emmanuel Macron avait prononcé au début de la crise des gilets jaunes. Je l’ai analyser à l’aide d’un concept rhétorique et la vidéo à également dépassé les 20 000 vues.

Si tu veux employer cette méthode, commence à réfléchir stratégiquement à l’actualité de ton domaine. Au début, ça va sans doute te sembler difficile et artificiel, mais ça va venir très vite.

Par exemple, si tu es professionnel dans le domaine des ressources humaines ou du management, tu peux proposer de tirer les leçons d’un remaniement ministériel ou du limogeage d’un entraîneur star. Si tu es charpentier, tu aurais pu expliquer à ton public l’ampleur des travaux pour reconstruire Notre-Dame. Tu vois l’idée? Tu n’es pas obligé d’attendre qu’un gros événement se produise dans ta thématique. Tu peux scruter l’actualité en anticipant les gros événements et en les traitant depuis ta thématique. Pour l’avoir pratiqué, je peux te dire que c’est très stimulant: cela t’incite à la créativité.

Par exemple, j’avais l’intuition que la venue de Marlène Schiappa chez Cyril Hanouna, dans le cadre du grand débat, avait tous les ingrédients d’un événement médiatique retentissant. Et en me creusant un peu la tête, j’ai pu trouver un concept de la philosophie antique pour jeter un regard différent et, je pense enrichissant, sur cette émission qui ne fait pas vraiment parti de mon monde. Le résultat: une vidéo qui a dépassé les 135 000 vues. Mais il y a plus: j’ai pu attirer des gens qui, a priori, ne se seraient pas spontanément intéressés à la rhétorique.

Bien sûr, cette stratégie a ses limites. En particulier, j’ai parfois eu le sentiment de devenir esclave de l’actualité. Et c’est quelque que je tiens à éviter: le meilleur moyen de s’installer dans la durée est de prendre du plaisir à ce qu’on fait. D’où l’importance d’alterner avec le second format de vidéo.

3. Les vidéos de long terme

Pour développer une audience autour de ta thématique, tu dois également concevoir des vidéos que les internautes vont consulter sur le long terme. Pour ce faire, tu dois leur donner des titres qui reprennent les questions que se posent les gens au sujet de ta discipline. Le meilleur moyen est de poser directement la question à tes proches ou à ton public si tu en as déjà un. Et fait bien attention aux mots qu’ils emploient.

Par exemple, j’ai publié il y a quelques semaines une vidéo qui s’appelait « Apprendre la rhétorique: les bases ». J’ai choisi cette formulation après avoir posté un petit billet sur Linkedin où je demandais à mon réseaux ce qu’ils aimeraient savoir sur la rhétorique. Je n’aurais pas spontanément parlé de « bases ». J’aurais plutôt dit: « Le point de départ de la rhétorique » ou quelque chose du genre. Mais justement: ton objectif est que les titres de tes vidéos reflètent les préoccupations du public. La vidéo en question, comme je m’y attendais, a connu une croissante lente mais continue. Elle vient de dépasser les 1 000 vues et ça ne va pas s’arrêter.

Voici d’autres exemple de vidéos qui ont tranquillement dépassé les 1 000 vues et qui continuent leur ascension:

Comment gagner un débat?

Rhétorique vs Éloquence

2 questions pour mieux argumenter

C’est des vidéos que j’ai pris du plaisir à réaliser et qui m’ont donné l’impression de faire du bon travail: partager le meilleur de ce que je sais sur la rhétorique.

Maintenant, c’est à toi de jouer:

  1. Commence à penser stratégiquement l’actualité de ta discipline et publie une vidéo de réaction.
  2. Identifie les questions qu’on se pose sur ta discipline et planifie une série de vidéos pour y répondre.

Si cet article t’a plu, pense à t’abonner à ma liste email. Je t’enverrai chaque 1er du mois un article que tu ne trouveras nulle part ailleurs.

Tu peux également me soutenir gratuitement en regardant un clip d’une minute sur ma page tipeee.

Si tu veux passer à l’étape supérieure, viens à la prochaine session de ma formation.


Articles similaires

Le tact des mots: écrire... L’écriture et l’enseignement de l’histoire sur un sujet sensible demandent-ils un traitement rhétorique particulier? Peut-on parler de la guerre de Cent Ans, de la révolution industrielle, des
Les 5 commandements du st... Les idées ne nous appartiennent pas. Nous les partageons avec les autres spécialistes de notre discipline. Et ils sont nombreux. Dans cette jungle de plumes et de
3 lectures pour stimuler ... Ce classement n’est pas subjectif. Il s’agit vraiment d’ouvrages à lire absolument si vous vous souciez de votre intelligence. Et oui, l’intelligence peut se mesurer de façon
Rhétorique et éloquence... Faîtes de l’excellence oratoire votre seconde nature Lieu: Paris XVI° (métro Ranelagh) Vous vous êtes exercé à manier les outils de base de la rhétorique. Vous avez
L’usage rhétorique... Comme le chef d’orchestre, le grand orateur sait comment faire retentir les émotions de son public. Grand maître en la matière, Jean-Luc Mélenchon en a encore fait
L’art d’antic... Voici la situation: Vous êtes Barack Obama. Vous venez d’être choisi pour recevoir le prix nobel de la paix. Le jour de la cérémonie se rapproche et
2 conditions pour devenir... Les grands orateurs conjuguent deux critères: Ils ont une parfaite maîtrise technique Leurs discours ont un impact sur le cours de l’histoire Déplions ces critères. La maîtrise
S’exercer à argume... La maîtrise de soi dans le désaccord est une compétence fondamentale pour le citoyen d’une société multiculturelle. Développer cette compétence suppose de pratiquer le désaccord sur des
Parler des différences c... Voici, pour commencer, la meilleure définition du stéréotype que je connaisse : Un stéréotype est un raccourci mental que l’on empreinte lorsqu’on essaie d’interpréter les actions et les
Un exercice pour entrer d... Pratiquer la rhétorique, c’est faire un travail d’artisan sur le langage. Le défi est que parler nous est si naturel que nous prenons rarement la distance nécessaire