2 formats de vidéos pour décoller sur Youtube

Cela fait maintenant presque un an que je pratique sérieusement Youtube (j’ai commencé en été 2018) et je viens de dépasser les 2 000 abonnés. C’est à la fois très peu et beaucoup, si l’on considère que je fais des vidéos sur une discipline méconnue (la rhétorique) et que j’essaie de la traiter avec sérieux. Mais du coup, mon expérience devrait t’intéresser, parce que si tu es là, j’imagine que c’est plus pour promouvoir une cause ou une expertise que pour faire du divertissement :-).

Avec 40 vidéos à mon actif, j’ai suffisamment de données pour commencer à partager avec toi quelques enseignements. Et je compte le bien faire régulièrement: Youtube est un fantastique terrain d’expérimentation rhétorique et je voudrais t’emmener avec moi dans cette aventure. Pour commencer, je vais te donner les deux types de vidéos que tu dois créer pour mettre ta chaîne sur de bons rails.

1. Les bases

Avant de te présenter, données à l’appui, les deux formats de vidéos que tu dois viser pour faire décoller ta chaîne, je voudrais que tu comprennes bien comment Youtube fonctionne. Le point important est qu’il n’y a que deux raisons pour lesquelles des gens vont arriver jusqu’à tes vidéos. Soit ta vidéo a été suggérée par l’algorithme, soit le visiteur a fait une recherche (sur google ou sur youtube) qu’il l’a amené à ta vidéo. Le truc, c’est qu’il n’existe pas, à ma connaissance, de moyen d’inciter l’algorithme a mettre en avant ta vidéo. En revanche, tu peux faire des vidéos qui répondent aux questions que posent les internautes aux moteurs de recherche. Voici comment.

2. Les vidéos de réaction

La première chose pour toucher un large public, c’est de réagir stratégiquement à l’actualité.

Pour être réactif sur ma thématique, la rhétorique, j’ai commencé un planning dans lequel je note les discours récurrents et les discours importants.

Les discours récurrents, ce sont par exemple les vœux de nouvelle année ou les discours de commémoration. Ainsi, le 1er janvier 2019, j’ai publié une vidéo où je comparais les vœux de Poutine et de Macron. Cette vidéo a rapidement atteint 25 000 vues.

Un exemple de discours important, c’est par exemple le discours qu’Emmanuel Macron avait prononcé au début de la crise des gilets jaunes. Je l’ai analyser à l’aide d’un concept rhétorique et la vidéo à également dépassé les 20 000 vues.

Si tu veux employer cette méthode, commence à réfléchir stratégiquement à l’actualité de ton domaine. Au début, ça va sans doute te sembler difficile et artificiel, mais ça va venir très vite.

Par exemple, si tu es professionnel dans le domaine des ressources humaines ou du management, tu peux proposer de tirer les leçons d’un remaniement ministériel ou du limogeage d’un entraîneur star. Si tu es charpentier, tu aurais pu expliquer à ton public l’ampleur des travaux pour reconstruire Notre-Dame. Tu vois l’idée? Tu n’es pas obligé d’attendre qu’un gros événement se produise dans ta thématique. Tu peux scruter l’actualité en anticipant les gros événements et en les traitant depuis ta thématique. Pour l’avoir pratiqué, je peux te dire que c’est très stimulant: cela t’incite à la créativité.

Par exemple, j’avais l’intuition que la venue de Marlène Schiappa chez Cyril Hanouna, dans le cadre du grand débat, avait tous les ingrédients d’un événement médiatique retentissant. Et en me creusant un peu la tête, j’ai pu trouver un concept de la philosophie antique pour jeter un regard différent et, je pense enrichissant, sur cette émission qui ne fait pas vraiment parti de mon monde. Le résultat: une vidéo qui a dépassé les 135 000 vues. Mais il y a plus: j’ai pu attirer des gens qui, a priori, ne se seraient pas spontanément intéressés à la rhétorique.

Bien sûr, cette stratégie a ses limites. En particulier, j’ai parfois eu le sentiment de devenir esclave de l’actualité. Et c’est quelque que je tiens à éviter: le meilleur moyen de s’installer dans la durée est de prendre du plaisir à ce qu’on fait. D’où l’importance d’alterner avec le second format de vidéo.

3. Les vidéos de long terme

Pour développer une audience autour de ta thématique, tu dois également concevoir des vidéos que les internautes vont consulter sur le long terme. Pour ce faire, tu dois leur donner des titres qui reprennent les questions que se posent les gens au sujet de ta discipline. Le meilleur moyen est de poser directement la question à tes proches ou à ton public si tu en as déjà un. Et fait bien attention aux mots qu’ils emploient.

Par exemple, j’ai publié il y a quelques semaines une vidéo qui s’appelait « Apprendre la rhétorique: les bases ». J’ai choisi cette formulation après avoir posté un petit billet sur Linkedin où je demandais à mon réseaux ce qu’ils aimeraient savoir sur la rhétorique. Je n’aurais pas spontanément parlé de « bases ». J’aurais plutôt dit: « Le point de départ de la rhétorique » ou quelque chose du genre. Mais justement: ton objectif est que les titres de tes vidéos reflètent les préoccupations du public. La vidéo en question, comme je m’y attendais, a connu une croissante lente mais continue. Elle vient de dépasser les 1 000 vues et ça ne va pas s’arrêter.

Voici d’autres exemple de vidéos qui ont tranquillement dépassé les 1 000 vues et qui continuent leur ascension:

Comment gagner un débat?

Rhétorique vs Éloquence

2 questions pour mieux argumenter

C’est des vidéos que j’ai pris du plaisir à réaliser et qui m’ont donné l’impression de faire du bon travail: partager le meilleur de ce que je sais sur la rhétorique.

Maintenant, c’est à toi de jouer:

  1. Commence à penser stratégiquement l’actualité de ta discipline et publie une vidéo de réaction.
  2. Identifie les questions qu’on se pose sur ta discipline et planifie une série de vidéos pour y répondre.

Si cet article t’a plu, pense à t’abonner à ma liste email. Je t’enverrai chaque 1er du mois un article que tu ne trouveras nulle part ailleurs.

Tu peux également me soutenir gratuitement en regardant un clip d’une minute sur ma page tipeee.

Si tu veux passer à l’étape supérieure, viens à la prochaine session de ma formation.


Articles similaires

Ne confondez plus convain... Quelle est la différence entre convaincre et persuader? Voici la réponse que j’obtiens le plus souvent: “j’ai l’impression que persuader c’est un peu comme convaincre mais en
Devenir démocrate: un ex... Partons d’une proposition radicale, au risque d’être imprudents : nous vivons en démocratie mais nous ne sommes pas démocrates. Nous bénéficions d’une liberté d’expression relativement bien garantie, nous
Un bel exemple de sophism...   Connaissez-vous l’argument « ad baculum » ? Il consiste à persuader un opposant de renoncer à une thèse en soulignant les conséquences fâcheuses auxquelles il s’exposerait
Le tout premier exercice ... Les Dissoi Logoi, apparus au V° siècle avant notre ère, sont les tous premiers exercices de rhétorique. Ils offrent un émouvant témoignage d’un changement de monde: le
Comment rassembler un peu... Une des fonctions d’un président est, de temps à autre, de faire des discours qui revivifient le sentiment d’appartenance des citoyens à une communauté de destin. En
Face au dogmatisme: l&rsq... Percevez-vous une tendance à la radicalisation des discours et des esprits ? Les exercices de rhétorique pourraient offrir des ressources pour inverser la tendance. Abordons de façon
Le tout premier exercice ... Pour introduire cet exercice, je voudrais vous dire un mot du contexte dans lequel la rhétorique est apparue. La rhétorique est née dans la Grèce du Vème siècle
4 conseils pour mieux éc... À l’heure des réseaux sociaux, nous avons de multiples opportunités pour partager nos idées. Voici 4 conseils pour vous aider à écrire de façon plus réfléchie, plus
Prise de parole en public... Chaque année, le président de la commission européenne présente son discours sur l’état de l’Union. Année après année, ce discours offre une compilation de tout ce qu’il
3 raisons d’utilise... Pourquoi utiliser des figures de style de vos discours et présentations? Pour 3 raisons: 1-Parce que ça capte l’attention votre public Les figures de style créent une