2 conditions pour devenir un grand orateur

Les grands orateurs conjuguent deux critères:

  1. Ils ont une parfaite maîtrise technique
  2. Leurs discours ont un impact sur le cours de l’histoire

Déplions ces critères.

La maîtrise technique

Pour acquérir une parfaite maîtrise technique, vous allez devoir vous focaliser sur 5 aspects: l’invention, la disposition, le style, la mémoire et la performance. Ce sont les fameux 5 canons de la rhétorique.

L’invention

L’invention, c’est le travail de recherche d’idées. Pour exercer votre invention, vous devez apprendre à utiliser un outil qu’on appelle “les lieux de la rhétorique”.

L’idée est qu’à chaque situation de prise de parole correspond en quelque sorte une commode avec différents tiroirs dont vous pouvez tirer vos arguments.

Par exemple, si votre patron vous accuse d’avoir mal agi, vous pourrez tirer vos arguments de la qualification des faits (“ce n’était pas un vol mais un emprunt”), des intentions (“je comptais le rendre”), des circonstances (“si vous aviez été dans votre bureau, j’aurais pu vous demander la permission”) et des conséquences de la décision (“si vous me sanctionnez, vous allez créer un climat de méfiance”). Vous voyez l’idée. Il existe des lieux comparables pour toutes les situations de prise de parole (argumentaire de vente, appel l’action, recommandation, remotivation etc…), on les pratique en formation.

Bien sûr, outre cet outil, devenir bon en invention suppose également un travail de fond: lire, écrire, lire, écrire, lire, écrire.

Vous êtes bon en invention si votre public retire quelque chose de votre prise de parole. Vous comprenez dès lors que la quasi-totalité des professionnels de la politique sont nuls en invention: leurs discours sont remplis de rien. Ils parlent pour exister, pas pour instruire.

La disposition

La disposition, c’est la capacité à penser stratégiquement les parties de vos discours. Chaque temps de vos discours a une fonction. Vous devez connaître ces fonctions et utiliser les bons outils pour les remplir.

Le style

Le style c’est la capacité à formuler vos idées de la façon la plus originale et la plus efficace. Par exemple, dans certains de ses discours, Macron a du style. Allez voir ses discours de commémoration. C’est très bien écrit, c’est très mal exécuté.

La mémoire

Le travail sur la mémoire commence quand vous avez vos idées, un plan et quelques belles formules au service de votre message.

Mémoriser un discours, c’est créer un parcours, une promenade mentale que vous allez ponctuer d’images fortes. Là dessus, je voudrais qu’on revienne sur l’expression “apprendre par cœur”.

Les penseurs antiques étaient convaincus que la mémoire avait son siège dans le cœur. Ils avaient en effet remarqué qu’on retient ce qui fait battre notre cœur. La recherche contemporaine en psychologie confirme cette intuition: nous retenons mieux ce qui nous frappe émotionnellement. Pour mémoriser, la clef est donc d’associer les parties de vos discours à des images mentales saisissantes.

C’est par exemple une chose qu’Edouard Philippe n’a pas appris à faire. Jetez un œil à ses discours: il passe la moitié de son temps dans ses feuilles.

Et le problème, c’est que si vous êtes focalisé sur vos feuilles, vous n’êtes pas focalisé sur votre public…

La performance

La performance, enfin, c’est le parcours émotionnel que vous proposez à votre public, votre capacité l’emmener avec vous, à le faire vibrer. La base, c’est bien sûr d’avoir quelque chose d’important et d’intéressant à dire.

Mais en jouant sur le rythme, sur le volume et en utilisant les figures de style comme un tremplin à énergie vous allez sublimer votre message et peut-être atteindre l’objectif de tout orateur: changer votre discours en événement.

2) Changer le cours de l’histoire

Car, au fond, c’est ça qui distingue les bons orateurs des grands orateurs. Les bons orateurs savent quoi dire et comment le dire. Les grands orateurs aussi. Mais leurs discours changent le cours de l’histoire.

Par exemple, ce brave Mélenchon est un excellent orateur. C’est probablement le plus compétent du paysage politique français. Mais c’est un orateur de temps de paix. Du coup, il doit constamment se construire des épouvantails pour donner plus de poids à ses prises de parole. Et ça s’est vu…(“la république, c’est moi!”).

Cependant, il serait faux de dire que seules les circonstances font l’homme. Prenons De Gaulle et son appel du 18 juin.

S’il fut capable de dire ce qu’il fallait au moment où il le fallait, c’est parce qu’il avait passé sa vie à se construire une morale, à se construire une idéologie, à se construire une vision de ce que son pays devait être et ce qu’il ne devrait jamais être.

C’est armé de cette vie à lire, à penser, à écrire et à tirer les leçons de ses actes qu’il a su, quand le ciel s’est brusquement assombri, ce qu’il fallait faire et ce qu’il fallait dire pour rassembler autour de sa cause.

Ne perdez pas trop de temps avant d’élaborer votre vision d’un monde juste.

Ne perdez pas trop de temps avant d’acquérir les outils pour la dire.

Si le temps change brusquement, l’histoire pourrait avoir besoin de vous. Vous ne voulez pas être cette feuille morte, qui tournoie au gré du vent.

Si vous sentez que c’est le moment, il est temps de rejoindre l’avant-garde de la rhétorique.

Prenez soin de vous et à très vite!

Victor

Articles similaires

Les 4 lois de la persuasi... Depuis les années 1970, la psychologie expérimentale documente les failles de la rationalité humaine. Elles sont nombreuses. Pourtant, lorsque nous cherchons à obtenir un changement de comportement,
Rhétorique ou Éloquence... Les concours d’éloquence font leur grand retour! Ça pourrait être une bonne nouvelle, mais… Sous l’impulsion de l’avocat Bertrand Périer, les arts oratoires sont de  retour sur
Devenir démocrate: un ex... Partons d’une proposition radicale, au risque d’être imprudents : nous vivons en démocratie mais nous ne sommes pas démocrates. Nous bénéficions d’une liberté d’expression relativement bien garantie, nous
Un exercice rhétorique d... La plus grande menace sur l’intelligence de l’homme (et de la femme) moderne est probablement l’infobésité : nous sommes au courant de tout mais nous ne savons pratiquement
L’usage rhétorique... Comme le chef d’orchestre, le grand orateur sait comment faire retentir les émotions de son public. Grand maître en la matière, Jean-Luc Mélenchon en a encore fait
Penser l’Intelligen... On entend beaucoup de choses autour de l’intelligence artificielle. Régulièrement, des auteurs nous prédisent qu’elle va bouleverser nos vies et que, finalement, nous ne pouvons pas y
Contribution au grand dé... Voici le compte-rendu de l’atelier du Grand Débat National que j’ai organisé dans le cadre d’une formation. Nous avons dédié la séance à deux sujets : 1)
Un exercice pour entrer d... Pratiquer la rhétorique, c’est faire un travail d’artisan sur le langage. Le défi est que parler nous est si naturel que nous prenons rarement la distance nécessaire
L’intelligence émo... Si on pense au temps perdu dans la tristesse, le remord ou le ressentiment, aux occasions manquées par peur ou par honte, aux risques qu’on prend quand
2 formats de vidéos pour... Cela fait maintenant presque un an que je pratique sérieusement Youtube (j’ai commencé en été 2018) et je viens de dépasser les 2 000 abonnés. C’est à