Se préparer pour le dialogue interculturel: identifiez votre seuil de tolérance

Qu’est-ce qui vous énerve? Quels genres de personnes ou de discours vous insupporte, au point qu’il vous soit impossible de rester calme, de garder le contrôle ? En répondant à ces questions, vous êtes en bonne voie pour identifier votre seuil de tolérance.

À quoi ça sert ?

Apprivoiser votre seuil de tolérance est la clef pour apprendre le dialogue interculturel et, plus généralement, la clef pour apprendre à communiquer avec ceux qui ont des points de vue radicalement opposés au vôtre. De plus, en vous confrontant à votre seuil de tolérance, vous pourrez clarifier vos propres valeurs. Permettez-moi de partager mon seuil de tolérance avec vous.

Je l’atteins assez rapidement quand je pense aux terroristes. Ce n’est pas seulement que le fait qu’ils tuent, c’est le fait qu’ils tuent des gens au nom de dieu. Ça m’insupporte parce que je ne crois pas en dieu, ni en la vie après la mort. La valeur de la vie est si importante que je ne peux accepter que des gens, des gens stupides, bêtes, brutaux, moyenâgeux s’autorisent à prendre la vie de gens au nom d’une croyance infantile selon laquelle cela ferait plaisir à la super maman magique qui plane au-dessus de leurs têtes…Voilà, je m’emporte. Et au passage, j’ai probablement dit des choses blessantes pour certains d’entre vous. C’est pourquoi il est si utile d’exercer son seuil de tolérance.

La technique consiste à faire un travail d’introspection. Pensez au dernier moment, lors d’une conversion, en regardant les informations, un film, quoi que ce soit, où vous avez ressenti des émotions puissantes et désagréables. Essayez ensuite d’identifier précisément la source, le visage de ce qui vous met hors de vous. Qu’est-ce que cela vous apprend sur vos valeurs? Sur le genre de personnes avec qui vous avez des difficultés à communiquer?

Restez sur Rhetorical Craft, je vous donnerai des techniques et des exercices pour maîtriser ce seuil de tolérance, pour  rester lucide et efficace face à vos limites.

Articles similaires

La dialectique Qui de Benalla ou des sénateurs a la plus grande…maîtrise de la dialectique? La dialectique, c’est l’art de poser et de répondre à des questions. Cet exercice,
Questionner n’est p... Il est souvent difficile d’avoir des débats constructifs. À la première contradiction, la plupart de nos discussions tournent court. Et c’est bien dommage: alors que les différences
Un exercice rhétorique d... La plus grande menace sur l’intelligence de l’homme (et de la femme) moderne est probablement l’infobésité : nous sommes au courant de tout mais nous ne savons pratiquement
Comment faire du bien ave... Pratiquez l’épidictique ! Les discours épidictiques visent à créer un sentiment de fierté, de concorde et, plus généralement, à changer positivement l’humeur de l’auditoire. L’épidictique peut être pratiqué
Pourquoi la rhétorique e... La rhétorique évoque aujourd’hui une discipline poussiéreuse et littéraire. Pourtant, les outils de la rhétorique ouvrent la voie à une communication plus efficace, plus authentique, plus humaine.
Percer sur YouTube: offre... Prends ta part. Il n’y a pas si longtemps, pour percer, il fallait être choisi. Pour faire connaître notre visage, il fallait avoir des contacts à la
Devenir démocrate: un ex... Partons d’une proposition radicale, au risque d’être imprudents : nous vivons en démocratie mais nous ne sommes pas démocrates. Nous bénéficions d’une liberté d’expression relativement bien garantie, nous
Les indispensables (1): s... L’ouvrage Dialogue de sourds (2008) de Marc Angenot nous confronte à la plus grande inquiétude du spécialiste en communication : avons-nous vraiment le pouvoir de convaincre ? De quoi
Comment rassembler un peu... Une des fonctions d’un président est, de temps à autre, de faire des discours qui revivifient le sentiment d’appartenance des citoyens à une communauté de destin. En
Raconter des histoires: l... Pourquoi racontons-nous des histoires ?  Les histoires que nous racontons ont deux fonctions principales : donner du sens et créer des liens. Donner du sens C’est grâce aux histoires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *