Un bel exemple de sophisme!

 

Connaissez-vous l’argument « ad baculum » ?

Il consiste à persuader un opposant de renoncer à une thèse en soulignant les conséquences fâcheuses auxquelles il s’exposerait si la vérité de cette thèse était reconnue.
 
Par exemple :
 
« Si votre commission conclut en l’implication du président, cela fera sombrer notre pays dans une période de chaos. Vous ne voulez vraiment pas être responsable d’un tel cataclysme. »
 
Dans la même veine, dans la matinale de France Inter du 15-10-2018, deux journalistes du Monde rapportaient les résultats d’une enquête sur la progression de l’islam politique en Seine-Saint-Denis.
 
Face au constat inquiétant dressé par les journalistes, Léa Salamé leur rétorquait :
« vous vous rendez compte que votre enquête ressemble aux propos que tient Éric Zemmour ? »
 
Voici 2 questions qui auraient permis un travail critique plus rigoureux :
 
– Votre enquête permet-elle de tirer des conclusions au-delà du cas particulier de la Seine Saint-Denis ?
 
– Vos journalistes avaient-ils seulement le nez sur les points de conflit entre l’Islam et la laïcité ou ont-ils également cherché à rendre compte de ce qui se passait bien ?
 
Pour aller plus loin, voici ma vidéo sur les bases de la dialectique:

Articles similaires

Change de dimension
Macron: on lui donne une ... Depuis trop longtemps, les professionnels de la politique occupent l’espace public avec des phrases vides et des idées creuses. Il est temps de leur donner une leçon.
Les 5 sources de la post-... La post-vérité est définie par le dictionnaire d’Oxford comme une ère où : « les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion
Protégé : Formation: C... Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.
Raconter des histoires: l... Pourquoi racontons-nous des histoires ?  Les histoires que nous racontons ont deux fonctions principales : donner du sens et créer des liens. Donner du sens C’est grâce aux histoires
Discours de Macron au Con... Le lundi 9 juillet 2018, Emmanuel Macron s’est adressé aux parlementaires et aux sénateurs réunis en “Congrès” à Versailles. Ce discours est un objet rhétorique fascinant. Il
Le truc qui vous empêche... Persuader, c’est la capacité à déclencher une action par la parole. C’est donc la compétence clef si tu comptes mobiliser autour d’une cause qui te tient à
Prise de parole en public... Le 26 septembre 2017, le président Emmanuel Macron a délivré un grand discours sur l’Europe. C’était pas mal du tout. Voyons ce que l’on peut en tirer
Comment rassembler un peu... Une des fonctions d’un président est, de temps à autre, de faire des discours qui revivifient le sentiment d’appartenance des citoyens à une communauté de destin. En
Faut-il censurer Houelleb... Il y a quelques mois, j’ai publié une critique de Sérotonine de Michel Houellebecq. Et puis je suis allé lire les commentaires… J’ai alors réalisé à quel

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *