Questionner n’est pas interroger!

Il est souvent difficile d’avoir des débats constructifs. À la première contradiction, la plupart de nos discussions tournent court. Et c’est bien dommage: alors que les différences d’opinions politiques, de valeurs, de cultures, de sensibilités pourraient être l’occasion de nous enrichir, nous les recevons pratiquement tout le temps comme un affront, comme une menace.

Il y a, heureusement, une chose que nous pouvons faire pour renouer avec le plaisir de la conversation: mieux distinguer l’acte d’interroger de l’acte de questionner.

Interroger

Qui interroge? Le policier interroge le suspect, le professeur interroge l’élève, les parents interrogent leur enfant.

Lorsque vous interrogez, c’est que vous pensez connaître la réponse et que vous voulez vérifier si l’autre la connaît aussi et, éventuellement, le sanctionner sa réponse ne correspond pas vos attentes.

Je précise, dès à présent, que la différence entre questionner et interroger ne se réduit pas à des enjeux de formulation. Ce n’est pas parce que vous posez des questions ouvertes (“qu’est-ce que tu en penses?”) que vous êtes dans le questionnement. Le critère se situe dans l’attitude. Quand vous interrogez, vous ne vous intéressez pas vraiment à ce que pense l’autre: vous savez déjà. Vous êtes seulement préoccupé par la conformité des dires de l’autre avec votre savoir.

Enfin, quand vous interrogez, vous mettez l’autre sur la défensive. Vous le stressez. En conséquence, il ne risque pas de vous dire quoi que soit d’intéressant: il va vous servir un discours de justification, il va chercher à combler les failles, ce qui est le contraire de l’esprit critique.

Questionner

Quand vous questionnez, au contraire, votre attitude n’est pas celle d’un enquêteur mais d’un explorateur. Essayez d’atteindre et de maintenir le même genre de plaisir curieux qu’on éprouve lorsqu’on découvre un nouveau pays. Vous devez, aussi longtemps que possible, essayer de vous retenir de ramener l’expérience de l’autre à la vôtre.

Essayez, vous m’en direz des nouvelles.

Si cet article vous a plu, ne ratez pas mes articles secrets! Pour les recevoir, rejoignez gratuitement mon cercle.

Articles similaires

Ne confondez plus convain... Quelle est la différence entre convaincre et persuader? Voici la réponse que j’obtiens le plus souvent: “j’ai l’impression que persuader c’est un peu comme convaincre mais en
Les 5 sources de la post-... La post-vérité est définie par le dictionnaire d’Oxford comme une ère où : « les faits objectifs ont moins d’influence pour modeler l’opinion publique que les appels à l’émotion
Auriez-vous fait mieux qu... Auriez-vous fait mieux que Macron ? Cette semaine Macron répondait à un jeune chômeur que quand on veut vraiment trouver du travail, on en trouve. Il y
Un exercice de rhétoriqu... Imaginons la situation suivante. Dieu, fatigué de la langue de bois des professionnels de la politique, leur impose la règle suivante pour l’élection présidentielle 2022: “vos slogans
Protégé : Formation: C... Il n’y a pas d’extrait, car cette publication est protégée.
Créer un mouvement Rhétorique: art de créer un mouvement
Comment rassembler un peu... Une des fonctions d’un président est, de temps à autre, de faire des discours qui revivifient le sentiment d’appartenance des citoyens à une communauté de destin. En
Qu’est-ce qu’... Que ce soit au niveau de la nation, de l’entreprise ou de l’individu, les périodes de crise font émerger la question des valeurs. Voici les outils intellectuels
Raconter des histoires: l... Pourquoi racontons-nous des histoires ?  Les histoires que nous racontons ont deux fonctions principales : donner du sens et créer des liens. Donner du sens C’est grâce aux histoires
S’exercer à argume... La maîtrise de soi dans le désaccord est une compétence fondamentale pour le citoyen d’une société multiculturelle. Développer cette compétence suppose de pratiquer le désaccord sur des

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *